Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Diénat perd sa factrice

Rien de dramatique dans ce titre. Si la factrice du Diénat, Solange, n'officiera plus à partir de lundi 31 août, c'est qu'elle fera valoir ce jour là ses droits à une retraite bien méritée, après plus de 33 ans au service de « La Poste », et 14 ans à desservir notre quartier.

Les habitants du Diénat ne verront plus sa frêle silhouette accompagnant son vélo (électrique maintenant), vélo qu'elle va certainement léguer à son successeur.

Que d'années passées par tous les temps, gel à pierre fendre, averses abondantes (avec son uniforme de pêcheur en mer), par grand vent (avec du plomb dans les poches) ou par canicule, (bien bronzée) à nous remettre les lettres et les revues dont nous étions destinataires.

Elle n'a sans doute pas eu besoin, comme le Déodat de la « Jument verte » de Marcel Aymé, (admirablement interprété au cinéma par Achille Zavatta) de lire, avec des explications, le courrier aux destinataires analphabètes, ou de livrer ce courrier « à l'américaine », c'est à dire à toute vitesse comme le faisait François dans « Jour de Fête » de Jacques Tati. Mais tout simplement, elle nous apportait les cartes grises (recommandées aujourd'hui) produites nationalement avec le sourire, ou bien avec une moue désolée, nous remettait « la feuille d'impôts ».

C'est la première fois que nous voyons une « préposée » prendre congé de ses « clients » en leur adressant un petit mot manuscrit. (Eh ! Oui, la déformation professionnelle fait que les agents des Services Publics, sous la pression des savants énarques les dirigeant, croient que les Services Publics doivent être « des entreprises comme les autres ».)

Le métier de facteur de La Poste, lien indispensable envers les populations urbaines et surtout rurales, perdurera-t-il ou les habitants seront-ils obligés d'aller chercher leur courrier en « poste restante » ? Que nous concoctent nos libéraux européens ?

Pour le citoyen lambda, le facteur est un personnage très important de sa vie quotidienne.

Maintenant, il faut remercier cette petite dame par la taille, grande par sa gentillesse et son souci du service rendu, et lui souhaiter une longue et profitable retraite.

Et bienvenue à son successeur.

MERCI SOLANGE !

Des habitants du Diénat.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :