Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Direction départementale de l'éducation nationale envisage de fermer une classe à Desnos Aymé dès la rentrée

Peut-on parler de duplicité de la part de l'éducation nationale et de la Mairie de Montluçon et de connivence entre eux ? c'est en tout ce que se demande SUD éducation qui vient de découvrir le pot aux roses de la rentrée.

Tout le monde se souvient que l'annonce de la fermeture de l'école maternelle Maurice Carême et son regroupement avec l'école maternelle Desnos Aymé avaient fait grand bruit en début d'année (lire ICI). Pourtant, les élus de la majorité municipale avaient promis la main sur le cœur que le regroupement se ferait sans renier sur les moyens, mais comme chacun sait, la parole des politiques n'engage que ceux qui les croient.

Aujourd'hui, la musique a changé. La direction départementale de l'éducation nationale prépare en effet les esprits à la suppression d'une classe sur cet établissement et ce, dès la rentrée. C'est ce que révèle SUD éducation dans un communiqué. Et le syndicat prévient, il soutiendra toute mobilisation qui s'opposera à cette fermeture.

Mardi 1er septembre, SUD éducation tiendra une conférence de presse au local de Solidaires. Regard-Actu y sera et vous tiendra informé à propos de la mobilisation qui se dessine.

La Direction départementale de l'éducation nationale envisage de fermer une classe à Desnos Aymé dès la rentrée

Communiqué SUD Éducation, École Desnos Aymé.

Depuis la première phase des mutations des professeurs des écoles en avril, SUD éducation interroge la DSDEN* sur les raisons du blocage d'un poste d'adjoint à l'école maternelle Desnos Aymé de Montluçon. Ce poste avait d'ailleurs été beaucoup demandé.

Nos craintes avaient commencé dès le mois de décembre quand la mairie de Montluçon avait décidé de fusionner 2 écoles maternelles REP+ de 4 et 3 classes.
Après avoir vu nos questions sans réponse jusqu'en juillet, il aura fallu attendre le 28 août pour que la DASEN nous explique que l'école fera la rentrée à 6 classes et qu'il y aura un comptage précis des élèves le jour de la rentrée pour éventuellement ouvrir une classe.

Pourtant il y a bien toujours officiellement 7 classes puisqu'il n'a jamais été question de suppressions de poste dans cette école ni en comité technique ni en comité départemental de l'Éducation nationale, les deux instances qui statuent sur les moyens.

En réalité, la DASEN cherche à valider par ce comptage une fermeture très certainement décidée il y a plusieurs mois déjà et qui sera officialisés ensuite. En effet, le seuil à atteindre pour que la 7ème classe ne soit pas fermée est estimé à 28 élèves par classe : ce seuil bien trop important en Éducation prioritaire ne sera évidemment pas atteint.

La mairie l'a bien compris puisque c'est une école avec 6 classes qui a été aménagée avant tout suppression officielle.

Nous sommes fondés à penser qu'il y a eu une gestion habile de cette affaire entre une mairie et l'Éducation nationale qui font des économies de bouts de chandelles au détriment d'élèves et de collègues agents et enseignants dans une école pourtant classé REP+.

SUD éducation soutiendra les personnels et les parents d'élèves qui souhaiterait se mobiliser le maintien de la septième classe.

*Direction départementale des services de l'éducation nationale

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :