Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Lignerolles, la femme est l'avenir de l'homme

Comme nous le disions hier, le festival "Un été dans mon village" c'est transporté dans la commune de Lignerolles. Là, le Maire en personne est venu saluer les organisateurs en prononçant quelques mots de bienvenue comme cela avait été fait à Argenty la veille. Preuve s'il en fallait que cet évènement compte beaucoup pour la population et leurs élus.

Cette fois-ci, c'est une exposition de bancs (et de photos de bancs) à laquelle les visiteurs étaient conviés pour introduire cette seconde soirée du festival. Barbara, "la maitresse des lieux" avait revêtu pour l'occasion un costume noir, plutôt rétro, et chacun était invité a s'exprimer sur ce qu'évoquait cet objet à leurs yeux.

Il y avait là, toutes sortes de bancs. Le banc public, le banc des poètes, le banc "art moderne" et tout autour des photos, comme celle de ce banc anti-SDF sortie de l'imagination d'un sadique, conçu pour empêcher tous les "sans" de s'allonger dessus, manière de leur envoyer à la face un ultime signal d'exclusion.

Le banc public

Le banc public

Le banc des poètesLe banc des poètes

Le banc des poètes

Une ambiance cool
Une ambiance cool

Devant la salle polyvalente de la commune, des tables et des chaises avaient été installées et sous le préau, la buvette de la veille qui avait été déménagée pour l'occasion. Ambiance chaleureuse et on pouvait reconnaitre parmi les visiteurs beaucoup de personnes impliquées dans le mouvement social plutôt classés à gauche.

Une vocation est née !
Une vocation est née !

c'est dans cette ambiance détendue que Jean Brosset, auteur, compositeur, interprète a débuté un petit récital de chansons baba cool, "ultra non violentes" face à un public conquis et sous le charme de sa musique. Au premier rang, des admiratrices qui n'hésitent pas a parfaire leur pratique dans l'art de la photo bucolique.

Un public sous le charme

Un public sous le charme

La pièce de théâtre "Citoyennes" jouée par la compagnie "Ici Théâtre" fut incontestablement la grande réussite de la soirée. Cette pièce retrace le long cheminement des femmes à travers l'histoire pour la reconnaissance d'un statut égal à celui des hommes et surtout des droits qui le traduisent dans les faits. Pourtant les acteur-trice évitent de tomber dans le piège de la stigmatisation du sexe prétendument "fort".

La pièce a plutôt une vocation pédagogique, qui consiste à revisiter l'histoire humaine à saute-mouton à travers les citations et les auteurs, parfois avec dérision, parfois avec gravité afin de faire prendre conscience de la condition d'infériorité à laquelle la femme a été reléguée durant des siècles. Et de rappeler, en s'appuyant sur un florilège de citations historiques, que même des grands penseurs progressistes pour leur époque, comme Rousseau ou plus tard Proudhon, n'ont pas échappé à ce mal qui ronge encore nos sociétés.

Il faut saluer ici la prestation de ces deux comédiens qui ont déroulé les scènes tels des métronomes et avec une précision remarquable. Leur jeu d'acteurs est irréprochable. Beaucoup d'ingéniosité aussi dans la conception de ce qui ressemble à une machine à remonter le temps aux multiples compartiments, qui leur servira tout au long du spectacle à déployer sur scène, leur matériel et les objets qui aident leur public a transposer dans les lieux et les époques que celui-ci est invité à revisiter. Du grand spectacle qui a amplement mérité la longue ovation qui leur a été faite.

P; Soulié

Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.
Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.

Photos Didier Ciancia © tous droits réservés.

Tag(s) : #Lignerolles

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :