Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Montluçon dès demain explore les pistes de l'attractivité
Montluçon dès demain explore les pistes de l'attractivité

"A Montluçon dès demain, on n'est pas partisans des grandes messes". C'est ce qu'à rappelé Jean-Pierre Maury, un des animateurs du groupe de "Montluçon dès demain", avant de rentrer dans le vif du sujet et expliquer comment allait se dérouler la soirée "remue-méninges" que quelques-uns d'entre eux avaient concocté à l'attention de ceux qui s'étaient déplacés, peut être intrigués par le thème proposé "Pour une meilleure attractivité Monluçon".

Y a-t-il une recette miracle pour une meilleure attractivité du territoire que les politiques de droite comme de gauche auraient ignoré, voir volontairement écarté ? Certainement pas car chaque territoire a ses propres spécificités. D'où la nécessité de procéder par étapes et plus précisément de commencer par un diagnostique du territoire concerné.

C'est Valérie Thérain-Morand une experte, spécialiste de la cohésion sociale et de la politique de la ville qui a présenté le diagnostique qui suit et intervient juste après l'introduction de Jean-Pierre Maury. La vidéo dure environ trois quart d'heures, mais fixe bien les enjeux dans le cadre d'une économie de marché.

Car, il faut bien le reconnaitre, les intervenants ne remettent pas en cause le système économique tel qu'il fonctionne, ni les bases sur lesquelles il repose. À un moment dans l'exposé, Valérie Thérain-Morand parle même de problème du coût du travail sur le territoire, ce qui est une interprétation purement libérale entre capital et travail.

Pourtant, le fait est que si l'on se situe dans la logique de ce qui existe réellement sur le terrain, nous ne pouvons pas nier que les chefs d'entreprise considèrent que le travail représente un coût à leurs yeux, qu'il leur faudra déduire de leurs bénéfices alors qu'en réalité, les bénéfices qu'ils réalisent sont justement le fruit du travail de leurs salariés.

Vaste débat, mais débat purement théorique qui n'avait pas sa place dans la recherche pragmatique de solutions applicables sur place pour tenter de maintenir à flot une économie locale qui repose de toute façon sur l'économie de l'offre et de la demande et ne peut actuellement échapper à ces règles.

Voici donc la présentation de la soirée par jean-Pierre Maury, puis l'exposé portant sur le diagnostique par Valérie Thérain-Morand :

Lee diagnostique et les 10 clés de l'attractivité

Après cet exposé, les participants se sont répartis sur quatre groupes de travail dont les thématiques avaient été définies et qui figuraient d'ailleurs dans la présentation :

- Comment développer l’emploi sur Montluçon ?

- Comment favoriser la qualité de vie, le bien-être des Montluçonnais ?

- Comment chaque citoyen peut trouver sa place à Montluçon (aînés, jeunes, les célibataires, les familles…) ?

- Comment favoriser la participation des citoyens, l’engagement citoyen, à la vie commune ?

Les participants se sont réparti en plusieurs groupes de travailLes participants se sont réparti en plusieurs groupes de travail

Les participants se sont réparti en plusieurs groupes de travail

C'est ensuite que les rapporteurs des différents ateliers ont présenté les quatre propositions prioritaires qui émergeaient de chaque groupe de travail qui feront par la suite l'objet d'une réflexion plus approfondie, ce, dans le but de préparer dès maintenant le programme et les prochaines échéances de 2020, (si le capitalisme ne nous a pas mangés d'ici là).

Restitution des groupes de travail par les différents rapporteurs.

Ce travail de groupe a en tout cas le mérite d’exister et on ne peut pas remettre en cause l’honnêteté intellectuelle de ceux qui se sont livré à cette réflexion. Leur démarche consiste à penser qu'il faut faire avec le système, plutôt que de tenter de le mettre à bas. Ce n'est pas la conviction de tout le monde. D'ailleurs, l'actualité montre plutôt un système économique à bout de souffle, entièrement tourné vers une fuite en avant.

Montluçon dès demain explore les pistes de l'attractivité

Le paradoxe de cette soirée réside surtout dans le fait que les participants sont animés d'une volonté de partage et de solidarité entre citoyens, et cela, personne ne peut le leur enlever.

Mais le système libéral dans lequel nous baignons défend les principes exactement inverses. La concurrence libre et non faussée dresse les individus les uns contre les autres et individualise les comportements, contrairement à ce qui est recherché par les participants à cette soirée.

C'est pourquoi, certains pensent qu'à termes, cette démarche est vouée à l'échec, car le libéralisme finit toujours par s'accaparer les projets d'économie sociale et solidaires dans le but de générer de nouvelles sources de profits.

Mais quand on a dit cela, on n'a rien fait pour autant. Il est facile en effet de critiquer, tout comme l'ont fait certains avec le GECAC, ce groupement d'employeurs du médico-social qui a donné naissance au GECAC tremplin, une structure qui a permis à plus d'une centaine de jeunes d'accéder à une formation et de trouver ensuite un emploi stable. Cette expérience, les militants de "Montluçon dès demain" essaient précisément de la renouveler à une plus grande échelle en s'en inspirant pour partie, mais surtout en innovant et en élargissant le champ des possibles à d'autres domaines de l'économie réelle.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :