Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Directeur de l'EHPAD de la Charité demande sa réintégration

C'est officiel. Le Directeur de l'EHPAD licencié par l'association qui gère l'EHPAD de la Charité à Lavault-Ste-Anne a demandé la réintégration à son poste.

De son côté, la Présidente de l'association n'a fait aucune proposition qui puisse permettre de sortir du conflit qui l'oppose au personnel et à une partie de la population de Lavaul-Ste-Anne. Une situation abracadabrantesque qui met maintenant directement en danger l'établissement et aggrave le mal-être des salariés.

Devant le tribunal, une cinquantaine de personnes s'étaient rassemblées et on pouvait même y voir de nouvelles têtes, car la lutte que mène le personnel reste très populaire et la détermination intacte, même si certains salariés craquent sur leur lieu de travail. Raison pour laquelle une expertise devrait être prochainement votée avec pour objet principal, l'apparition particulièrement inquiétante de risques psychosociaux chez le personnel. Par exemple, le taux d’absentéisme a littéralement explosé ces derniers temps.

Dominique Gillardeau a indiqué à la presse qu'il était en mesure avec l'équipe qu'il avait lui-même recruté de redresser la situation, même si du mal avait été fait. Mais pour cela, il faudra que les membres du Conseil d'administration sortent du déni dans lequel ils sont enfermés, et ce n'ait pas gagné.

Ci-dessous l’interview que l'ancien Directeur a accordé à la presse venue le solliciter pour tenter de comprendre la situation. La Présidente et l'avocat qui représentent tous deux l'association qui gère l'EHPAD ont refusé de répondre aux questions comme depuis le début du conflit et se sont rapidement dérobés à la presse.

Interview de Dominique Gillareau et de son avocate à la sortie du tribunal des prud'hommes de Montluçon

La prochaine étape, c'est une rencontre au siège de l'ARS (Agence Régionale de santé) à Yzeure le 16 juin, en présence des responsables de l'ARS et du Conseil départemental. Une délégation composée des élus du personnel, de représentants SUD et Solidaires et du comité de soutien sera reçu afin de faire le point sur la situation dans l'établissement. Beaucoup pensent en effet que le déblocage de la situation pourrait bien passer par eux.

La mise sous tutelle de l'établissement apparaît maintenant comme la seule option possible pour rétablir le calme et imposer le retour du Directeur en douceur. Les organismes de tutelle ont-ils les coudées franches dans cette affaire ? On se le demande au vu des évènements. Pourtant, personne n'a intérêt d'assister sans rien faire à la faillite de cette institution qui avait si bien démarré, jusqu'à ce que le Maire ne décide d'imposer ses vues.

Après la vidéo de l'interview de Dominique Gillardeau et de son avocate, Alain Martin a réalisé un montage vidéo pour évoquer tous les instants forts de la lutte du personnel et de leur comité de soutien, depuis novembre 2014.

Dominique Gillardeau et son avocate confiants pénètrent dans l'enceinte du tribunal. Ils sont convaincus que le droit est de leur côté

Dominique Gillardeau et son avocate confiants pénètrent dans l'enceinte du tribunal. Ils sont convaincus que le droit est de leur côté

A l'extérieeur du tribunal, les banderoles ont été ressorties

A l'extérieeur du tribunal, les banderoles ont été ressorties

L'avocate de Dominique Gillardeau répond aux questions de la presse

L'avocate de Dominique Gillardeau répond aux questions de la presse

Les soutiens du Directeur sont encore venus en nombre.

Les soutiens du Directeur sont encore venus en nombre.

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :