Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gros tangage à la section du Parti communiste de Montluçon

On connaissait les difficultés que traverse le Front de Gauche sur la région de Montluçon. Les rapports sont, en effet, totalement inexistants entre ses différentes composantes (PC, PG, Ensemble). C'est un secret de polichinelle, en dehors des élections, il n'y a aucune rencontre, y compris sur les sujets d'actualité qui impactent de plein fouet notre quotidien.

Mais il y a pire. Le Parti communiste qui par le nombre de ses militants a toujours occupé une place prépondérante dans la vie de la cité bourbonnaise s'est laissé entrainé dans une logique de repli sur soi d'autant plus mortifère pour elle-même qu'elle se tourne pour l'essentiel vers un passé glorieux, et ce, au détriment de toute perspective d'avenir.

On ne compte plus les commémorations auxquelles la section du Parti communiste de Montluçon consacre l'essentiel de ses appels. Durant l'année écoulée, Regard-Actu n'a presque eu à relayer que ce type d'évènements, à part bien entendu les initiatives directement liées aux campagnes électorales.

Bien sur, certains militants communistes font de la résistance et tentent comme ils le peuvent, des actions de solidarité avec les luttes locales. Ce fut le cas par exemple avec le mouvement de résistance enclenché avec les habitants de Bien-assis et de Fontbouillant lors du regroupement des écoles maternelles de Maurice carême et Desnos Aymé. Certains d'entre eux étaient présents aux côtés des parents qui avaient entamé cette lutte et se disaient déterminés à garder leur école ouverte. Mais les militants communistes se sont engagés à titre individuel et sans soutien de leur section ce qui a provoqué leur amertume.

Gros tangage à la section du Parti communiste de Montluçon
Gros tangage à la section du Parti communiste de Montluçon

Il faut dire que la nouvelle secrétaire de section, Fabienne Comiti fait partie des militants de l'ancienne génération, ceux qui ne jurent que par la Parti. Le Front de gauche, ce n'est visiblement pas sa tasse de thé. Lors des élections départementales, il était pratiquement absent des discours, si ce n'est le sigle qui le caractérise apparaissait tout juste sur les professions de foi et sur les affiches, probablement pour ne pas perdre trop de voix.

Mais par la suite, cette alliance de circonstance a été remisée au placard, à telle enseigne que récemment, la section du Parti communiste de Montluçon a même programmé une assemblée générale de ses adhérents le 18 mai dernier, alors qu'au même moment se tenait une conférence sur le féminisme avec Clémentine Autain, ce qui a provoqué la colère de certains militants communistes qui ne comprenaient pas que leur assemblée n'ait pas été programmée un autre jour afin qu'ils puissent eux-mêmes aller écouter la porte parole de "Ensemble" mais aussi Nicole-Edith Thévenin, philosophe et psychanalyste, spécialiste du communisme.

Pendant que se tenait la conférence sur le féminisme, les militants communistes "réglaient leurs comptes" à huit clos. Certains témoignent même "c'était très chaud" disent-il, et ils ajoutent "on a même failli en venir aux mains" en exagérant certainement un peu. Cependant, le mal semble profond d'autant qu'un nouveau coup de théâtre vient de se produire.

Le samedi 13 juin, de nombreuses organisations (dont le Front de Gauche) appellent à manifester à Guéret pour la défense des services publics. Dix ans après la grande manifestation dans cette même ville (le 5 mars 2005) pour la même cause, cette manifestation nationale représente un enjeu au moins aussi important que la précédente, d'autant que cette foi-ci, c'est le Parti socialiste qui est aux affaires. Et là, énorme surprise : la section montluçonnaise du Parti communiste organise son pique-nique annuel le même jour, alors que la manifestation de Guéret est programmée depuis plus de six mois. C'est d'autant plus incroyable que cette évènement va réunir à peu près toute la gauche radicale et les syndicats contestataires. (1)

Surtout, la programmation de cette "agape champêtre" ne sera pas du goût de nombreux militants du PC ou proches de celui, car certains militent aussi dans des associations de défense du service public comme le CODEPROD ou le CODERAIL. Or, ces associations appellent aussi à manifester le 13 juin à Guéret comme on pouvait s'y attendre. Alors que feront ces militants ? La fête du côté de l'étang de sault ou seront-ils à la manifestation à Guéret. Pour beaucoup, la question ne se pose même pas. Ils seront à Guéret pour défendre las services publics. Mais par la suite certains pourraient bien demander des comptes à leur secrétaire de section.

Il n'est malheureusement pas exclu que cette crise débouche sur de nouveaux départs, ce qui affaiblirait un peu plus le PC local, mais aussi toute la gauche radicale qui n'a vraiment pas besoin d'une telle crise, surtout par les temps qui courent.

La secrétaire de section a encore une possibilité. Annoncer qu'elle reporte le Pique-nique sine die et qu'elle appelle clairement à manifester à Guéret le 13 juin pour la défense des services publics. Si elle ne le faisait pas, elle risque de déclencher une crise qui dépassera probablement le cercle des militants du PC de Montluçon.

Philippe Soulié

(1) Interpellée par Regard-Actu, Fabienne Comiti a affirmé qu'il n'était pas possible de repousser le pique-nique programmé le 13 juin, car il était prévu de longue date et que des arrhes conséquentes avaient été versées pour réserver le terrain.

Nota : A Montluçon, les syndicats CGT, FSU et Solidaires participeront à la manifestation de Guéret. Les associations de défense de l'hôpital (CODEPROD) et de la SNCF (CODERAIL) en seront aussi.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :