Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les drôles de relations de Monsieur Jean-Paul Dufrègne avec la presse.

Le 11 mars au soir, Regard-Actu apprend par des sources bien informées que le Président du Conseil général, Jean-Paul Dufrègne sera à Montluçon le lendemain. Après quelques coups de téléphone, nous sommes en mesure d'affirmer que la presse locale n'a pas été avertie de sa venue, du moins pour la première partie de sa visite à la Maison de retraite de Désertines. Seuls des médias nationaux étaient invités à suivre le Président du Conseil général dans sa visite "promotionnelle" à la Maison de retraite locale, sorte de carte de visite du bilan de la majorité sortante.

Cette manière de faire nous a évidemment choqués, car elle procède d'un choix délibéré de réserver l'exclusivité à certains médias nationaux et pas n'importe lesquels d'ailleurs. Pour faire court, l'huma pour toucher un public communiste, libération pour toucher un public socialiste et BFM TV pour toucher le plus grand nombre via une chaîne d'infos continues.

Ce n'est qu'en deuxième partie que la presse locale a été conviée à assister à la conférence de presse afin de parler de la campagne départementale.

Cette façon de faire n'a pas bien plut à Didier qui a justement décidé de se déplacer pour la partie réservée aux médias nationaux et de boycotter la conférence de presse de consolation magnanimement accordée à la presse locale. Et il nous le fait savoir de manière certes polémique, mais avec la sincérité et la spontanéité dont il est coutumier.

Les drôles de relations de Monsieur Jean-Paul Dufrègne avec la presse.
Les drôles de relations de Monsieur Jean-Paul Dufrègne avec la presse.

La veille, j'avais appris de source sûre, que Monsieur Jen-Paul Dufrègne notre président de notre bientôt feu Conseil Général de l'Allier ferait sa campagne de soutien du coté de Désertines. Si cette info pouvait paraître anodine en période électorale, elle en éveillait en moi,quand même un arrière goût de curiosité tant les circonstances étaient étonnantes voire contraires à l'éthique de la vie républicaine.

En effet la presse locale n'était pas invitée, seuls les journaux Libération et l'Humanité ainsi que la chaîne d'info BFMTV étaient conviés a visiter avec une certaine connivence la Maison de retraite de la cité.

Quelle tournure et surtout quel angle adopter à mon reportage sachant que nulle personne de la délégation savait ce que je savais ?

Au final ,j'ai laissé aller mon instinct de photographe sur le terrain et par petit touche j'ai mis au courant mes collègues parisiens de la surprenante constatation que je leur montrais en étant le seul de la presse (et encore je suis bénévole d'un site officieux) du coin pour cette petite escapade d'information qui ressemblait de plus en plus à du publireportage...

C'était de mon devoir de les informer d'une telle situation au nom de la liberté de la presse et de la viabilité de l'information.

Du coup je n'ai pas assisté à la 2 ème partie de la conférence de presse ayant reconnu à leur arrivée, quelque têtes des médias locaux. Ceux ci pouvant bien prendre le relais pour vous réciter la messe sage du Monsieur soutien des candidats et moi les messes je n'aime pas les photographier. Je m'y fais chier.

Je vous souhaite à tous une bonne lecture dans l'opacité de mon reportage.

Didier Ciancia envoyé spécial à l'insu de son plein gré de RegardActu.com à Désertines.

Les drôles de relations de Monsieur Jean-Paul Dufrègne avec la presse.

Codicille :

À la suite de ce reportage, regard-Actu a été contacté par un des collaborateur de Jean-Paul Dufrègne qui souhaitait apporter un rectificatif à cet article.

Philippe Berthon nous a assuré que ni le Conseil général, ni son Président, n'ont contacté les médias nationaux pour ce reportage. Les trois médias, Libération d'abord, l'humanité ensuite et enfin BFM TV, ont eux-mêmes sollicité Jean-Paul Dufrègne, probablement, nous a-t-on expliqué en raison du fait que l'Allier fait partie d'un des deux derniers départements, (avec le Val de marne) à la tête duquel a été élu un communiste, avec la possibilité en pointillé de la disparition de ces deux derniers "bastions".

Jean-Paul Dufrègne a donc décidé avec son équipe de campagne de recevoir la presse d'abord à Désertines, car le même jour, il était en déplacement pour sa campagne, à St Menoux, puis à Noyant d'Allier et enfin à Bresnay où il a rencontré plusieurs agriculteurs.

L'équipe de campagne de Jean-Paul Dufrègne affirme aussi que la presse locale a bien été prévenue de ces déplacements, même si tous ne sont pas venus. Certains auraient d'ailleurs décliné l'invitation en raison du cahier des charges sur l'équilibre du temps de parole accordé à chacun des candidats. Cependant de notre côté, nous n'avions pas le même son de cloche de la part de certains confrères.

C'est peut-être (et même surement) parce que Regard-Actu est un petit média local, qui plus est, amateur, que nous avons été oubliés. Donc acte. Cet article aura au moins eu le mérite de faire la démonstration que nous ne sommes pas complétement ignorés. La prochaine fois en tout cas, nous espérons que personne ne nous oubliera.

Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?
Reportage ou publireportage ?

Reportage ou publireportage ?

Toutes les photos dans cet article sont de Didier Ciancia. © Didier Ciancia, tous droits réservés.

Tag(s) : #Desertines

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :