Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Départementales 2015 : De l’intox au clair-obscur !
Départementales 2015 : De l’intox au clair-obscur !

« La majorité départementale a lancé sa campagne » nous dit le journal La Montagne de lundi. Nous sommes encore à un peu plus d’un mois du scrutin et déjà « une majorité départementale est annoncée ! Etrange situation que de présenter les choses ainsi alors que le vote n’a rien décidé et pour cause…

En réalité, on peut se poser des questions en regard de toute cette propagande orientée. S’agit-il là d’une majorité départementale comme on parle nationalement de la majorité gouvernementale en place ? Est-elle d’obédience socialiste comme on la voit actuellement en pleine faillite à l’épreuve d’un 49/3 de triste nature. Est-elle ou sera-t-elle une majorité « union de la gauche plurielle » comme elle le fut au temps du schisme électoral peu glorieux de 2002 avec l’élimination du 1er ministre L. Jospin des élections présidentielles. Difficile de s’y retrouver dans les méandres de la démarche entreprise qui consiste à sauver coûte que coûte « le soldat président départemental de « gauche ». Difficile de suivre les comportements variant d’un moment à l’autre ou d’un canton à l’autre de la part des dirigeants et élus communistes de l’Allier ?

Ainsi chacun peut mesurer comment dans ce même parti, le président sortant du conseil général soutiendra des élus PS, non seulement peu enclin à pratiquer l’union mais tout autant fidèles soutiens des politiques gouvernementales et de la triste loi Macron. C’est le cas de la plupart des élus socialistes conseillers généraux et c’est une évidence des plus nette sur le secteur de Domérat… Au chef-lieu du département, c’est encore mieux puisque le soutien s’effectuera sur Moulins (2) envers une équipe socialiste où l’on remarque la présence d’un transfuge du PCF passé à la concurrence et se faisant ainsi remercier !

A Montluçon (2), celui où il y a Désertines insérée dans une partie de la ville-centre, le soutien n’est pas exprimé… comme à Commentry d’ailleurs où le journal note la présence d’autres formations de gauche pas clairement affirmées hormis peut-être pour le Front de Gauche (on se souvient de la lettre ouverte de la formation Ensemble-FG s’adressant au PCF, ses élus, ses militants).

On se doit alors de rappeler ici le grand écart d’un Parti Communiste à l’autre. Ainsi en Val de Marne, autre département où le président est communiste dans une majorité sortante de gauche, au bilan tout à fait intéressant pour les populations, la présentation des équipes du président sont d’appellation Front de Gauche élargi (voir pour cela, le journal l’Humanité).

Devant une telle démarche marquée, il faut parler clair, d’un électoralisme majeur en Allier, on se perd en conjoncture. Comment en effet ne pas se rendre compte des risques encourus et de donner ainsi prise aux adeptes d’un « tous pareils » avec ce que cela induit de renforcement d’une abstention large qui ne fait le jeu que de l’extrême droite et de la droite UMP, qui comme toujours, se camoufle en Allier.

Il y a de quoi être étonné à devoir constater que dans le même parti –le PCF- celui du président sortant, le secrétaire départemental membre du conseil national se présente à Moulins sur une liste non soutenue par ce même président ? On se pose aussi la question d’avoir à constater les refus de participation à être candidat sur Vichy-Cusset comme sur Montluçon Domérat de Jean-Claude Mairal ex-président du CG d’un côté et de Joël Lefèvre, Président départemental des élus communistes et républicains de l’autre ? Manque d’arguments, manque de conviction ? Une chose est sûre, l’unité de pensée et d’action au PCF a vécu, tant mieux ou tant pis !

Peut-être faut-il comprendre qu’avec un tel engagement pour les départementales, la stratégie si peu convaincante, dite à géométrie variable lors des municipales, reste de mise en ces temps si troubles d’une situation nationale et européenne qui pourtant fait tant de mal à une large majorité de nos concitoyens ? A chacun d’un tirer des enseignements pour son engagement de vote à venir…

Paul CRESPIN, en toute citoyenneté

PS : Avec une droite UMP/URB et un Front National en embuscade, la partie n’est pas jouée. Il sera temps ces jours prochains, d’aborder le sens de leur campagne camouflage pour les premiers, provocatrice pour les seconds.

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :