Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les syndicats s'invitent au Conseil municipal de Montluçon

La pilule passe mal pour les organisations syndicales. Le projet de budget 2015 prévoit en effet de leur faire payer une contribution sur les charges des locaux qu'ils occupent. C'est une annonce sans précédent que les syndicats n'acceptent pas et c'est la raison pour laquelle il s se sont invités hier soir au Conseil municipal pour protester contre décision qui va gréver lourdement leurs budgets.

La séance a donc été interrompue par le Maire qui estimait que les débats étaient perturbés par l'irruption, pourtant pacifique, des manifestants dans la salle du Conseil. Il a cependant accepté de recevoir une délégation des organisations syndicales. Les syndicalistes ont pu réaffirmer leur refus de se voir ainsi "rackettés" alors que les cadeaux aux patrons se multiplient.

Rassemblement des syndicalistes  devant la Mairie

Rassemblement des syndicalistes devant la Mairie

Les manifestant envahissent pacifiquement le Conseil municipal

Les manifestant envahissent pacifiquement le Conseil municipal

La séance a pu reprendre par la suite tout à fait normalement, mais le Maire n'a rien changé à son projet qu'il a décliné tambour battant comme s'il souhaitait rattraper le temps perdu.

Le budget qui a été soumis aux élus est un vrai budget d'austérité qui va toucher l'ensemble des montluçonnais. Mais bien avant son élection, le Maire sortant avait prévenu que s'il était réélu, ce mandat serait le plus difficile. Dans une interview accordée à Regard-Actu le 18 février 2014 (lire ICI), il avait d'ailleurs précisé que compte tenu des baisses importantes de dotation de l'État, il devrait prendre des décisions impopulaires pour préserver l'équilibra du budget. Certes, il n'indiquait pas alors sur quels postes de dépenses ces économies seraient réalisées, mais il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre que tout le monde ou presque serait impacté.

Depuis, le Maire a été réélu dès le premier tour avec un score qui ne souffre aucune contestation. Il a réuni sur son nom 53,66% des suffrages exprimés et le programme qu'il met en œuvre aujourd'hui est conforme a ce qu'il avait annoncé pendant la campagne électorale. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Celles et ceux qui avaient voté François Hollande par exemple en espérant une politique de gauche ne le savent que trop. Car ils avaient cru comprendre que "son ennemi, c'était la finance". Ainsi, beaucoup s'étaient sentis trahis.

Il n'empêche que les annonces du Maire de Montluçon sont très mal vécues. Certes, le Maire ne touchera pas aux subventions des associations caritatives. Il s'était d'ailleurs engager à la sanctuariser dans un autre entretien avec Regard-Actu le 1er octobre dernier (Lire LA). Cependant, toutes les autres associations vont subir une baisse de leurs subventions de 10%, ce qui pourrait être fatal pour certaines d'entre elles. Idem pour les syndicats. Associations et syndicats devront également s'acquitter du paiement des charges (chauffage et fluides). Enfin les salles de réunions mises gratuitement à disposition par la municipalité jusqu'à ce jour, ne le seront plus à partir d'un certain seuil d'utilisation. Une contribution leur sera alors demandée pour le chauffage et les fluides.

Toutes ces mesures mises bout à bout vont, de fait porter un rude coup à la vie associative dans notre cité. Des associations et des syndicats ne pourront plus profiter des installations de la municipalité comme par le passé en raison de manque de moyens. Certains d'entre eux ont déjà prévenu qu'ils ne pourront pas payer.Selon toute probabilité, Ils devront alors rendre leur local. Ce qui se prépare est donc particulièrement grave pour la démocratie, car ce sont les acteurs de la société civile qui (pour certains d'entre eux) sont directement menacés de disparition.

Le plan d'économies va également toucher les familles. Suppression des centres de vacances. Suppression des classes vertes. Diminution des effectifs à la crèche familiale et une hausse générale des tarifs. Bref, tous les administrés vont passer à la caisse. Mais qu'ils se consolent, ils continueront à recevoir le journal municipal, "Montluçon notre ville", ce superbe bulletin d'information en papier glacé qui leur coûte une fortune, mais qui continuera à leur affirmer que "tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes".

Philippe Soulié

Nota : la photo du Conseil municipal est de Didier Ciancia. Merci à lui.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :