Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 13 novembre, le Conseil d'administration de l'EHPAD de la Charité a réuni les familles des résidents dans une salle de réunion de la Charité. On aurait pu penser qu'enfin, nous allions savoir ce qui était reproché au Directeur de l'établissement et qui justifiait qu'il soit reconduit sans ménagement à la porte de l'établissement par la Présidente de l'association, comme un vulgaire voleur. Mais rien n'a filtré durant cette réunion comme nous l'ont rapporté certaines familles.

l'avocate de Dominique Gillardeau, de son côté, a fait savoir à RMB qu'une réintégration était possible, mais aux conditions du Directeur. Sinon, ce serait les prud'hommes. Et là, l'avocate n'a aucune inquiétude à ce sujet, "ce sera du velours" annonce-t-elle par avance. Et pour cause, le dossier contre l'ex-Directeur est pour l'instant complétement vide.

Les salariés, eux, continuent à se mobiliser pour exiger la réintégration de Monsieur Gillardeau. Le 13 au soir, ils étaient nombreux à s'être rassemblés devant l'établissement pour le soutenir. Le syndicat SUD Santé était à leurs côtés. Un tract d'information a été distribué à l'entrée du bâtiment à toutes celles et ceux qui se rendaient à l'assemblée provoquée par la Présidente. Un petit groupe est même resté jusqu'à tard le soir afin de marquer le coup.

Certains salariés sont restés tard le soir dans le froid jusqu'à la fin de la réunion des familles

Certains salariés sont restés tard le soir dans le froid jusqu'à la fin de la réunion des familles

Dans cette affaire, l'implication du Maire, de Lavault St Anne s'impose de plus en plus dans les esprits. Au point que beaucoup sont maintenant convaincus que le conflit s'articule autour d'un grave différent entre lui et l'ex-Directeur. Conflit dont les enjeux ne peuvent se résumer à une simple incompatibilité d'humeur. Monsieur Gillardeau a-t-il subi des pressions dans l'exercice de sa mission de gestionnaire de l'EPHPAD de la Charité ? C'est ce qu'il expliquera sans doute aux juges des prud'hommes si le procès a lieu.

Ci-dessous le tract que les salariés ont distribué aux familles devant la Charité :

Les salariés de l'EHPAD de la Charité ont dsitribué un tract aux familles

Les salariés de l'EHPAD de la Charité ont dsitribué un tract aux familles

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :