Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La situation est ubuesque. Tout le personnel de l'EHPAD de Lavault St Anne fait bloc derrière le Directeur de l'établissement qui vient d'être licencié par le Conseil d'administration de l'association. C'est plutôt rare, mais cela arrive. La preuve, les brassards que les salariés portent pendant leur service. Sur certains sont inscrits "Soutien au directeur", sur d'autres "réintégrez le directeur", sur d'autres encore le message exprime une réelle inquiétude "EHPAD en danger".

C'est que le directeur, Dominique Gillardeau, qui fut recruté il y a près de un an et demi a beaucoup travaillé à la réussite du projet comme en témoignent les salariés. Les membres du conseil d'administration ne le nient d'ailleurs pas. "Alors pourquoi cet acharnement contre le Directeur ?" demandent les salariés au Conseil d'administration. À cette question, la Présidente de l'association qui n'a été investie de ce mandat qu'au mois de juillet dernier répond que "le Directeur ne s'est pas soumis à certaines directives qui lui avaient été données".

Seulement voilà, depuis quelque temps déjà le Directeur n'était plus invité aux réunions du Conseil d'Administration comme le prévoient pourtant les statuts. Par ailleurs, les dits statuts ont été modifiés par le conseil d'administration, mais le Directeur n'a jamais été informé de la nature des modifications apportées. Difficile dans ces conditions de pouvoir dialoguer avec des administrateurs qui coupent les ponts sans donner d'explications.

Lundi 10 novembre, la Présidente, Françoise Depoux a convoqué le personnel le soir à 21 heures. Elle était entourée des membres du Conseil d'administration. Pourtant, ceux-ci n'avaient pas grand chose à annoncer au personnel, si ce n'est que "le départ du Directeur ne devait rien changer aux habitudes de la maison". Sauf que pour les salariés qui s'étaient beaucoup investis aux côtés du Directeur pour faire réussir ce projet, la confiance n'y est plus. Le collectif de travail est brisé et tout ce qui a été accompli semble remis en cause, alors que l'EHPAD était parfaitement géré (comptes excédentaires, taux de remplissage à 100%, confiance des familles etc.).

Quelles sont les véritables raisons de ce qui est vécu par le personnel comme un acharnement ? Pourquoi le conseil d'administration prend-il le risque de déstabiliser l'institution et les véritables enjeux ne sont-ils pas ailleurs ? Pour le moment, on n'a pas de réponse satisfaisante à toutes ces questions. La seule certitude, c'est que la procédure de licenciement engagée contre le Directeur pourrait coûter cher, très cher à l'EHPAD de Lavault St Anne, car celui qui a été remercié brutalement pourrait exiger de lourdes indemnités pour le préjudice subi. Beaucoup d'argent qui pourrait mettre l'association en difficulté. Les membres du Conseil d'administration ont-ils mesuré les conséquences de leur décision ? On a du mal à s'en convaincre.

En tout cas, l'affaire déborde largement du simple cadre de l'EHPAD. Le syndicat SUD Santé qui vient de se créer dans l'établissement s'est ému de l'absence d'instances représentatives du personnel et demande que des élections soient organisées au plus vite afin que des représentants soient élus et que le personnel soit réellement représenté et consulté (comme le code du travail le prévoit) avant que de telles décisions soit prises, .

Plus d'infos :

La Montagne

Photo RMB

Photo RMB

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :