Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Montluçon,Bruno Le Maire fait campagne sur les fondamentaux de la droite
A Montluçon,Bruno Le Maire fait campagne sur les fondamentaux de la droite

La ferme des Ilets était trop petite pour accueillir tous les sympathisants et les militants du principal parti de droite qui s'étaient déplacés parfois de fort loin pour grossir les rangs de la section UMP de Montluçon. Il y avait bien sur des militants de tout le département mais aussi certains qui venaient de Clermont-Ferrand, et même de Vierzon. D'ailleurs dehors, un car stationnait dans l'enceinte même du Centre Boris Vian.

La droite est bien la droite. Nous sommes rassurés, elle n'a pas varié de ses fondamentaux et Bruno Le Maire n'en est pas un représentant atypique. Bien au contraire celui-ci a tenu d'emblée à encrer sa réflexion sur les grands principes qui ont fait le succès de son idéologie auprès des militants de base.

Après avoir fustigé le pouvoir en place en évoquant les derniers couacs du gouvernement (Sur la mésentente entre François Hollande et son ministre du budget à propos de l'augmentation ou non des impôts en 2015), il s'est engagé "à faire la transparence totale sur les scandales financiers" (20'21" sur la vidéo)

Mais il faut aussi éponger les dettes du parti. 70 millions d'euros selon Bruno Le Maire (22'05" sur la vidéo) et pour cela le député de l'Eure envisage de recruter des milliers de nouveaux adhérents afin de rétablir l'équilibre financier du parti.

A Montluçon,Bruno Le Maire fait campagne sur les fondamentaux de la droite

Pas de doute, on ne se trouve pas dans un meeting classique de campagne électorale. Le candidat au poste de Président de l'UMP l'a bien compris. Il le sait, Ici, il faut convaincre les militants de base de l'UMP. c'est pourquoi son discours se veut sans nuance et beaucoup plus radical. Des exemples ? Ils pleuvent :

  • Suppression des 35 heures (ou plutôt de ce qu'il en reste)
  • Alignement des cotisations retraites du public sur celles du privé et suppression de tous les régimes spéciaux.
  • Pas de peines aménagées pour les délinquants, (il ne dira jamais lesquels d'ailleurs, petits délinquants ou grands délinquants en col blanc), "leur place est en prison".
  • Rétablissement des bourses au mérite
  • Attaque contre les femmes voilées (très applaudi)

Ce n'est pas pour rien que Bruno Le Maire a fait de hautes études et notamment l'ENA. Lui aussi aime manier l'anaphore, car cela permet de marteler ses idées sans avoir à les argumenter (voir environ à 50'40" sur la vidéo). Un procédé qui s'avère souvent très efficace face à un public déjà convaincu et radicalisé, comme c'était le cas ce soir-là à Montluçon. Et de fait l'anaphore fait mouche dans les esprits.

-"Un pays dans lequel quand on réussi, c'est le début des problèmes, c'est un pays qui est foutu"

-"Un pays qui prend 60% d'impôts à un jeune qui revend sa boite parce qu'il a réussi, est un pays qui est foutu"

-"Un pays dans lequel on récompense d'avantage celui qui vit des aides sociales, plutôt que celui qui vit de son travail, est un pays qui est foutu" (applaudi)

-"Un pays dans lequel les familles modestes n'ont pas de quoi payer des soins à leurs enfants parce que cela coûte trop cher, et qui a de quoi rembourser les soins d'étrangers qui se trouvent en situation irrégulière, est un pays qui est foutu" (encore plus applaudi).

"on ne doit pas mieux vivre des aides sociales que du produit de son travail" ajoute-il, Et comme il n'explique pas comment redonner du travail à ceux qui en ont été privés, on doit en déduire qu'il souhaite seulement diminuer les aides sociales, ce qu'il confirme "Le bons sens veut que l'on plafonne les aides sociales au 2/3 du smic, car si vous pouvez toucher plus que le smic avec les aides sociales, à quoi bon aller travailler ?", conclut-il. Concrètement, cela se traduirait par un maximum de 963 euros brut quel que soit le nombre de personnes à charge dans le foyer. La misère assurée dans des centaines de milliers de foyers français. Mais visiblement les auditeurs de la salle se moquent pas mal des conséquences de telles mesures et approuvent sans réserve (environ à 51'46" sur la vidéo).

A Montluçon,Bruno Le Maire fait campagne sur les fondamentaux de la droite

La suite est du même tonneau. "Vive la voie de l'apprentissage" qui permettrait selon l'orateur "de réussir remarquablement en montant sa propre boulangerie". Pourquoi l'enfant de Neuilly n'a-t-il pas été orienté par ses parents dans cette voie ? On se le demande. Et d'insister lourdement "tout le monde n'est pas fait pour aller à l'université" en oubliant volontairement que l'on a d'autant moins de chances de faire des hautes études qu'on est issu d'un milieu modeste.

Probablement grisé par les applaudissements à répétition, le député de l'Eure s'est ensuite aventuré sur un terrain plus glissant, celui de l'immigration. Un terrain sur lequel le parti de la droite rivalise parfois avec le FN tant sur les positions qu'il défend que sur les solutions qu'il prône (voir à 53'26" sur la vidéo).

"L'honneur de la République, c'est de donner l'asile à des gens qui sont menacés de mort. C'est l'honneur de la République d'accueillir des chrétiens d'Irak qui sont menacé de mort matin, midi et soir, par des islamistes qui ont pris le pouvoir dans le pays. Mais le courage, c'est aussi de dire que si nous voulons accueillir les chrétiens d'Irak menacés de mort dans leur pays, il vaut mieux renvoyer chez eux tous ceux qui ne viennent en France que pour être logés gratuitement, avoir des soins gratuits et leurs enfants éduqués dans nos écoles, alors qu'ils ne sont absolument pas menacés dans leur pays d'origine, comme Léonarda et sa famille nous en n'ont donné le triste exemple". Ainsi s'exprime celui qui entend diriger l'UMP. Des propos très applaudis par l'assistance qui partage le même réflexe de rejet vis-à-vis de certaines catégories d'immigrés. Mais à trop vouloir flatter la fibre xénophobe de l'assistance, il arrive que la parole se libère. Car ne l'oublions pas, nous sommes à cet instant dans la partie des interventions du public. Et arrive ce qui devait inévitablement arriver peu après.

Mais pour l'instant, Bruno Le Maire continue sa litanie. Pour financer le coût de la dépendance des personnes âgées, il propose de réduire le remboursement des médicaments et surtout de plafonner le montant total de la CMU "pour empêcher les abus" précise t-il (environ 55'27" sur la vidéo). La double peine de fait pour les plus défavorisées, car souvenons-nous, il a déjà préconisé de plafonner les aides sociales à 963 € bruts, justement pour les catégories sociales éligibles à la CMU en raison de leurs faibles revenus.

A Montluçon,Bruno Le Maire fait campagne sur les fondamentaux de la droite

Mais ce n'est pas tout. Alors que certains hôpitaux ferment des services, quand ils ne ferment pas tout court, Bruno le Maire propose de supprimer les remboursements des transports par taxis et VSL. Avec une telle mesure, les retraités modestes qui ne peuvent plus conduire, ou ne disposent pas de véhicule, n'auraient même plus la possibilité d'aller passer des examens dans un hôpital universitaire (Clermont-Ferrand pour nous) car le transport ne serait plus pris en charge. Qu'importe, ceux présents dans la salle applaudissent tout de même, alors que certains d'entre eux en seront aussi les victimes.

Je vous conseille particulièrement de visionner la vidéo à partir de 1: 08'33". C'est là que la parole se libère. Un militant de Bourbon l'Archambault, originaire de Roubaix interpelle Bruno Le Maire sur l'immigration. Roubaix dit-il "c'est 30% d'Arabes qui sont à Roubaix". Et il poursuit "Sur la rue principale, il y avait quatre boulangers européens.Il n'y en a plus un, c'est fini. C'est tout le monde arabe qui a accaparé les commerces. Alors on ne peut plus continuer comme ça. Au début, on était à 2 millions, ensuite à 3 millions, ensuite 5 millions. Maintenant, on est à 12 millions. Avec les enfants qu'ils font à vitesse grand V, on va arriver à 15 puis 17 millions" sous les rires de l'assistance à la fois étonnée et ravie de cette audace. Encouragé, il continue "Il faut trier le bon grain de l'ivraie comme le dit la bible. Il faudra donc en choisir 5 ou 6 sur 200 ou 300 cents et les autres demi-tour !" Nouveaux éclats de rire. Et que répond Bruno Le Maire ? En gros, il faut réduire les délais d'instruction des dossiers pour accélérer les expulsions. Une réponse de droite classique qui propose simplement que l'on aille plus vite que la "gauche" au pouvoir.

C'est vers la fin (vers 1h 14'14") que Bruno le Maire lâche "des centaines de milliers de migrants sont à nos portes, tout simplement parce qu'avant il y avait des États. En Libye, en Irak, en Syrie, il y avait un État. Aujourd'hui, il n'y a plus d'États, il y a des terroristes. Il y a des islamistes radicaux qui coupent la tête et qui égorgent ceux qu'ils rencontrent sur leur chemin. Voilà la réalité. Et bien étonnez-vous qu'il y est tant de milliers de personnes qui veuillent fuir ces pays pour rejoindre l'Europe". Mais contrairement aux chrétiens d'Irak qu'il accepterait volontiers d'accueillir, pour tous les autres, pareillement menacés de mort comme il le reconnait pourtant, il propose de renforcer la surveillance aux frontières de l'Europe et les patrouilles en méditerranée pour les refouler alors que de son aveu, ceux qui viennent de ces pays encourent les mêmes dangers. Mais personne dans la salle ne relèvera cette contradiction flagrante dans le discours de l'énarque.

Cette grande messe aura surtout servi à regonfler le moral des troupes locales. Il faut dire que le moral n'était pas spécialement au beau fixe ces derniers temps. Le 29 novembre, Bruno Le Maire saura enfin s'il a réussi son pari. Par la suite, son discours se fera peut-être moins radical. Mais pour l'heure, ce qui était important, c'était de coller à la base. Mission accomplie.

L'intégralité du meeting de bruno Le Maire à la ferme des Ilets à Montluçon le 14 novembre.

Toutes les photos ont été réalisées par Didier Ciancia qui m'a fait une fois de plus cadeau de son talent. Je le remercie chaleureusement pour ces clichés exceptionnels.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :