Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La détermination pour la réhabilitation de tous les fusillés pour l'exemple de 14-18 ne faiblit pas

"Monsieur le Président, réhabilitez tous les fusillés pour l'exemple" ! C'est ce que sont venus demander tous ceux qui ont participé au sixième rassemblement de Rocles samedi 8 novembre. Un rassemblement qui ne faiblit pas. Environ 60 personnes en 2009, 130 en 2012, 170 en 2013 et 174 cette année.

Robert Bougerol, le Maire de Rocles qui accueillait ce rassemblement pacifiste s'est d'ailleurs félicité du succès de ce rassemblement avant de laisser la parole aux intervenants qui lui ont succédé.

Marie-Françoise Lacarin, Maire de Cressanges et Conseillère générale du Canton du Montet depuis 2004, représentait le Conseil général en l'absence de son Président. Dans sa courte allocution, la maire de Cressanges s'est dite favorable à ce que la réhabilitation des fusillés pour l'exemple intervienne avant 2018 et a réaffirmé le soutien du Conseil général de l'allier à cette revendication.

Olivier Mathieu, Président des amis de Pierre Brizon et des monuments pacifistes de l'Allier a lui insisté sur la réussite de l'évènement et rappeler qui en étaient les premiers organisateurs (voir à ce propos l'intégralité de l'intervention d'Olivier Mathieu dans la vidéo ci-dessous). "Apprenons à supprimer la guerre" a-il dit notamment réaffirmé en reprenant l'inscription du Monument de Rocles. Olivier Mathieu a terminé son intervention en donnant la lecture du nouveau appel adressé au Président de la République pour demander une nouvelle fois la réhabilitation de tous les fusillés pour l'exemple. (lire le document en fin d'article)

Vincent Présumey, secrétaire de la FSU de l'Allier a ensuite pris la parole au nom de son syndicat départemental. D'emblée, il a souhaité séparer la commémoration officielle du 11 novembre du mouvement social dans son ensemble. Le discours est nettement plus politique que ceux de ses prédécesseurs. Son intervention est également disponible dans la vidéo signalée plus haut).

Cyrille Darrigade, représentant de la ligue des droits de l'homme de Moulins et de Montluçon et ancien attaché de presse de Guy Chambefort a souligné le prolongement du combat pour la réhabilitation de tous les fusillés pour l'exemple avec celui que mena Blanche Maupas au lendemain de la guerre pour obtenir la réhabilitation de son mari fusillé en 1915 (lire ICI). Or déjà, la ligue des droits de l'homme était à ses côtés. Il était donc naturel que la LDH s'associe à la demande formulée au Président de la République.

Jacques Lachaise a ensuite pris la parole au nom de la libre-pensée de l'Allier. Il a débute son intervention par une annonce importante. Cette année, ce sont plus de 130 rassemblements qui auront eu lieu devant les monuments pacifistes. Pour Jacques Lachaise, la bataille de l'opinion est donc gagnée et ce n'est pas une mince affaire.

Mais ce n'est pas tout. L'orateur en profite pour fustiger un pouvoir belliciste qui continue à engager actuellement les forces armées sur des terrains d'opérations extérieurs et occupe des territoires "comme au bon vieux temps de la coloniale". Incontestablement, un des discours les plus toniques parmi les interventions de cette cérémonie. (que vous pouvez aussi écouter dans son intégralité dans la vidéo ci-dessous).

Et comme à chaque fois en de telles occasions, le militant de la libre pennée a terminé son allocution par une phrase désormais célèbre parmi les militants de gauche " Ni dieu, ni maitre, à bas la calotte et vive la sociale !"

Intercention d'Olivier Mathieu, de Vincent Présumey et de jacques lachaise.

Guy Chambefort avait fort à faire pour convaincre l'assistance que les choses évoluaient dans le bon sens, surtout après certaines interventions au travers desquelles, on sentait poindre de nombreuses critiques et amertumes vis à vis du pouvoir en place.

Mais, il était le seul parlementaire à avoir eu le courage de se déplacer à cette manifestation, alors qu'il savait pertinemment qu'il essuierait des critiques de la part de certains des intervenants présents au rassemblement. Pourtant, le député fait partie de ceux qui se battent pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple. Mais il estime qu'il faut être patient. Selon lui, une telle décision ne peut advenir dans la précipitation, d'autant qu'il faut venir à bout de quelques conservatismes tenaces.

C'est la raison pour laquelle Guy Chambefort a expliqué qu'il était nécessaire d'effectuer un vrai travail de recensement. Maintenant que ce travail est fait, les choses peuvent avancer plus surement. (Voir également son intervention ci-dessous)

La réponse de Gyuy Chambefort

Didier Ciancia m'a accompagné pour réaliser ce reportage (amateur). ce qui fait que les lecteurs peuvent profiter de prises de vues qui, elles, sont vraiment professionnelles. Merci Didier pour sa collaboration bénévole.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2014/11/08/le-village-de-rocles-demande-la-rehabilitation-des-fusilles-pour-l-exemple-588390.html

Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia
Photos réalisées par Didier Ciancia

Photos réalisées par Didier Ciancia

Nouveau Appel au Président 8 novembre 2014

FR3 était sur place. Voici ci-dessous le reportage de FR3 qui a été diffusé le soir même dans les infos régionales.

Encore plus d'infos :

La Montagne

Reportage de FR3

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :