Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hélène Mouchard-Zay évoque la mémoire de son Père

Hélène Mouchard-Zay était à Montluçon le 6 novembre pour une conférence à la mémoire de Jean Zay injustement accusé durant la seconde guerre mondiale de désertion face à l'ennemi par le régime de Vichy, alors que le ministre de l'éducation du Front populaire refusait l'armistice et s'était embarqué en Afrique du Nord pour organiser la lutte contre l'envahisseur nazi.

Le 21 février 2014, François Hollande a annoncé lors de son discours au Mont-Valérien, le transfert au Panthéon de quatre grandes figures de la Seconde Guerre mondiale. Deux femmes, Germaine Tillion, ethnologue et résistante, et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ancienne présidente de ATD Quart Monde et nièce du général de Gaulle, qui toutes deux furent déportées à Ravensbruck, ainsi que deux hommes, Pierre Brossolette, journaliste et résistant, et Jean Zay, ministre de l'Éducation du Front populaire assassiné en juin 1944 par des miliciens.

la République française rendra donc hommage à quatre grandes figures de la résistance. La cérémonie aura lieu lors de "la journée nationale de la résistance", le 21 mai 2015.

Jean Zay dont la mémoire avait été salie par le régime de Vichy et qui fut assassiné parce qu'il était juif, Franc-maçon et ministre du Front Populaire est donc aujourd'hui réhabilité dans la mémoire collective de la nation et rejoindra les autres grandes figures dans le temple de la république. Justice lui est enfin rendu. Ces deux filles assisteront bien sur à la cérémonie. Hélène Mouchard-Zay, la plus jeune des deux continue à arpenter le territoire afin de rendre hommage à ce père qu'elle a si peu connu. Elle avait en effet à peine deux ans quand il fut lâchement assassiné.

Lors de la conférence qu'elle a donnée dans la grande salle du lycée Madame de Staël, elle a diffusé de nombreux documents sur l'écran disposé derrière elle. Certains de ces documents sont peu visibles sur la vidéo enregistrée. Mais le récit de la fille de Jean zay est passionnant et nous fait revivre une période clé de notre histoire.

Plus d'infos :

Libération

Hélène Moucherd-Zay a accepté de répondre aux questions de Regard Actu avant la conférence :

Hélène Mouchard-Zay évoque la mémoire de son Père

Regard-Actu : Madame Mouchard-Zay, les cendres de votre père vont bientôt être transférées au Panthéon. Pourriez-vous dire à quelle date aura lieu cette cérémonie ?

Hélène Mouchard-Zay : Ce sera le 27 mai prochain.

RA : Vous serez présente ce jour-là je suppose.

HMZ : Bien sur.

RA : Si vous aviez à retenir une action forte de votre père, ce serait laquelle parmis tout ce qu'il a accompli lorsqu'il était aux responsabilités ?

HMZ : C'est très difficile votre question. Pour ma part, j'en retiens deux ou trois fortes. Une seule, c'est difficile. cependant si je devais choisir, je crois que c'est la réorganisation du système éducatif qui l'emporterait avec cette volonté qu'il a eu que l'enseignement soit réellement démocratique et que chaque enfant où qu'il soit ait le même enseignement. Donc, il a réformé en profondeur l'enseignement pour que ce soit le cas. De même d'ailleurs, il est à l'origine de la création de l'ENA pour donner aux enfants du peuple les mêmes chances que les autres, d'accéder aux hautes responsabilités de la république.

RA : Alors, précisément comme vous abordez ce sujet, je souhaiterai vous citez cette phrase attribuée à votre père par Antoine Prost "la politique est-ce mouvement par lequel l'humanité s'approfondit et devient plus digne d'elle même". Selon vous, votre père dirait-il la même chose aujourd'hui avec tous les scandales qui se succèdent à droite comme à gauche ?

HMZ : C'est difficile à dire. La politique a beaucoup changé, c'est vrai. Mais quand bien même, je pense que mon père ne changerait rien à l'idée qu'il se faisait de la politique et qu'il continuerait à la penser de la même manière et sous le même angle.

RA : Pourtant aujourd'hui les classes populaires ne sont pratiquement plus représentées sur les bancs de l'Assemblée nationale, il n'y a qu'un seul élu ouvrier. L'ENA n'a-t-elle pas failli à sa mission ?

HMZ : Ça, c'est certain. Cela n'a pas fonctionné comme il le souhaitait. Aujourd'hui, il reconnaitrait mal son projet.

RA : dernière question. Marx Dormoy, l'ancien maire de Montluçon a connu un destin un peu comparable à celui de jean Zay. Ils ont d'ailleurs siégé dans le même gouvernement du front populaire. Quels étaient les rapports qu'ils ont entretenus entre eux ?

HMZ : Oui, d'ailleurs dans son livre "Souvenirs et solitude" que mon père a écrit en prison et qui est rédigé sous la forme d'un journal, il y a le jour où il apprend la mort de Marx Dormoy, cela lui fait un coup car il était très attaché à cet homme et très proche de lui. C'est d'ailleurs un très beau passage du livre.

Conférence de Hélène Mouchard-Zay, Lycée madame de Staël le 6 novembre 2014

La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.
La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.
La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.
La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.
La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.

La conférence a été particulièrement apprèciée par les participants. Quelques jeunes étaient présents dans la salle. Les photos ont été réalisées par Didier Ciancia.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :